Utilisations des imprimantes 3d dans le secteur industriel

Étant une industrie manufacturière, vous avez un nouveau projet de construction et souhaitez l’impressionner? Il est temps de faire des prototypes 3D. Grâce aux imprimantes 3d, vous n’aurez plus de difficultés à valoriser votre idée. Cette tendance vous permet de visualiser vos architectures sans dépenser une somme colossale dans de grosses machines encombrantes.

Que peut-on faire avec une imprimante 3d?

C’est un concept révolutionnaire pour les industries. Dans les secteurs de l’automobile et de l’aérospatiale, cette technologie est utilisée pour le prototypage 3D, l’augmentation de la conception des véhicules, l’outillage et la production de pièces en série. Réduit considérablement les coûts et les temps de développement de vos prototypes. Dans le domaine médical, une imprimante 3d permet la fabrication de prothèses et d’implants. Il existe même un exosquelette qui réduit la difficulté de travailler tout en portant de lourdes charges périodiques. Vous pouvez également créer des cellules souches pour obtenir des tissus d’organes artificiels. Etant une industrie électronique, rien de tel qu’une imprimante 3d pour imprimer des tickets, des permis de conduire, des housses de portable… Pour la fabrication de jouets, vous pouvez l’utiliser pour faire des figurines multicolores, des yo-yo… Toute industrie y voit son avantage de l’utilisation de cette machine. La fabrication de flacons de parfum, de bijoux, d’armes à feu, d’étuis et de boîtes, de viande artificielle, de lampes… n’est plus une activité ardue. Il existe une large gamme d’imprimantes 3D de haute qualité sur www.3dindustries.fr, il vous suffit d’en commander quelques-unes.

Comment fonctionnent ces imprimantes?

C’est un outil puissant qui peut créer des objets réels. L’impression tridimensionnelle consiste à réaliser des pièces en relief par agglomération de matière. Ces objets peuvent fonctionner selon vos besoins. Ils peuvent être monochromes ou colorés. L’impression 3D superpose plusieurs couches de matières premières pour créer un objet tangible avec du volume. Dans le langage industriel, cela s’appelle la fabrication additive. Ce type d’imprimante est équipé de buses qui se déplacent en largeur, en profondeur et en hauteur. Récemment, les inventeurs ont créé une photopolymérisation encore plus sophistiquée. Mais il existe d’autres concepts d’imprimantes 3D : fusion de lit de poudre, pulvérisation de liant, extrusion de matériau, pulvérisation de matériau, laminage de feuilles et dépôt d’énergie concentrée. Pour pouvoir utiliser une imprimante 3D, vous avez besoin de connaissances dans l’application et les matériaux. Un logiciel de modélisation est également requis. C’est un outil de conception assistée par ordinateur (CAO). Sachez également que, comme toute imprimante, il existe une fonction « scanner » intégrée à ce type de machine. Cela vous permet de numériser des objets. Le scan est de haute qualité et parfaitement précis.

Quels matériaux sont utilisés pour fabriquer les pièces?

Depuis la création de cette technologie de pointe, les produits finis sont à base de différents polymères plastiques. C’est au début des années 2000 que la résine chauffée est utilisée pour le prototypage rapide. Aujourd’hui, un matériau coulable peut être imprimé. Vous assistez à l’existence de machines qui créent des pièces métalliques de haute qualité. La production spontanée de pièces design en titane, nickel, cuivre, aluminium, platine… ne constitue plus un défi pour satisfaire ses consommateurs. De plus, la densité du métal peut atteindre jusqu’à 97%. Vous pourrez également choisir entre le verre, la céramique, la cire, le nylon, le plâtre… Ainsi vous aurez, selon vos choix, un produit souple, rigide, élastique, cassant, pâteux ou abrasif. Selon la couleur, il faut choisir entre transparent, opaque, coloré, phosphorescent ou réactif aux UV. Le résultat peut être biocompatible, électriquement conducteur, isolant ou magnétique. Mais saviez-vous que cette machine ne peut créer que des pièces avec des matériaux uniques? En d’autres termes, si vous optez pour une imprimante 3D métal, vous ne pouvez produire que des types de produits métalliques finis. Vous ne pouvez pas l’utiliser pour fabriquer des objets en verre ou en résine.

Les imprimantes 3D vous garantissent de grands avantages.

Pendant longtemps, le coût de ces machines a oscillé entre 10 000 et 500 000 dollars. Récemment, une invention d’imprimante 3D de petite dimension a été créée, pour seulement 500 à 2000 dollars. N’hésitez plus avant d’exposer vos petits produits design. En plus de cela, l’importation d’autres pays n’est plus pertinente. Fini le transport de marchandises coûteux et la perte de temps. Vos produits peuvent être imprimés sur place avec différents motifs et une large gamme de couleurs. Vous n’avez plus à vous soucier des méthodes de préfabrication, comme le besoin de moulures, de gabarits ou d’outils spécifiques. De plus, vous n’avez plus besoin de produire en masse. La réalisation est réalisée selon vos exigences. Fini les invendus et le stock. De plus, l’impression 3d permet de créer des pièces aux géométries très complexes, impossibles à réaliser avec les techniques conventionnelles. Votre industrie peut fournir autant de pièces automobiles que possible, tant que ces pièces se trouvent sur votre disque dur ou sur Internet sous forme de fichier. Il suffit de l’imprimer. Rassurez-vous, il n’y a pas de limite aux possibilités de réaliser une impression en trois dimensions. La perte matérielle est une vieille histoire. Vous ne subirez plus le supplice de couper du matériel dans des industries archaïques. Certaines imprimantes 3D rendent les produits résistants aux flammes, aux produits chimiques et à la pression. Cela est dû au renforcement du matériau avec de la fibre de carbone, du verre ou du Kevlar. Il y a même ceux avec des options fiables pour détecter les pannes de courant et ceux avec des moteurs silencieux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.