L’actualité du secteur de la création d’emplois en France

Malgré une croissance négative au dernier trimestre 2019, la création d’emplois est restée globalement soutenue. Surtout l’an dernier, les chiffres ont approché les 210 000, selon les publications de l’Insee pour le mois de février 2020, un chiffre supérieur à celui de l’année précédente, à raison de 1,1 %. Cependant, ce rythme n’est pas aussi élevé que celui de 2017, mais a nettement augmenté compte tenu des créations de 2018. De manière générale, selon les dernières nouvelles, on peut s’attendre à ce que le marché du travail soit préservé de la crise liée au covid-19. En effet, certaines entreprises spécialisées dans le monde de l’IT ont choisi de développer un partenariat avec des organismes dédiés à la formation, comme Village emploi. Cette collaboration profite aux deux parties. L’une ouvre d’autres parcours professionnels à ses salariés, tandis que l’autre peut appliquer des solutions aux contraintes liées au confinement. Voici les détails de cette nouvelle du secteur du travail.

Création d’emplois : les statistiques avant l’épidémie

Au cours du quatrième trimestre 2019, le marché de la création d’emplois en France a progressé de 0,5 %, soit 88 800 emplois créés et 39 900 de plus par rapport au trimestre précédent. Ainsi, dans le secteur privé, le nombre d’emplois atteint 19,74 millions en France. En 2018, l’Insee fait état de 161 900 créations d’emplois pour le secteur privé, contre 353 100 en 2017. Le bilan provisoire fourni par l’Insee en février était nettement inférieur pour les emplois occupés par les salariés du secteur privé. privé au quatrième trimestre et des révisions significatives ont été effectuées, en particulier pour la zone commerciale. En effet, ce secteur reste l’un des plus générateurs d’emplois en France : 201 000 créations nettes d’emplois en 2019, soit nettement plus que les statistiques de 2018. Plus précisément, au cours des trois derniers mois de 2019, la hausse de l’emploi a été de 0,2 %, soit 40 700 créations, ce qui représente une hausse de 1,1 %. Cette croissance a été particulièrement sensible au niveau des services marchands, avec 155 000 emplois générés (+1,3 %). Le secteur de la construction a également connu une année fructueuse, avec 42 200 emplois créés, soit une augmentation de 3 %. La situation est la même dans le domaine de l’agriculture, avec 1,3 % et 3 700 emplois de plus. Dans le secteur industriel, la hausse est de 0,3 % en 2019 (+7 900 emplois). Ce début d’année 2020 a été marqué par les conséquences de la crise sanitaire. Cependant, le Village de l’ Emploi a pris certaines mesures pour limiter les dégâts. Pour plus d’informations, cliquez ici.

Situation de l’emploi : des actions face à la crise sanitaire

La crise sanitaire actuelle a un impact important sur le monde du travail. Le Covid-19 risque de provoquer un ralentissement des activités, d’où des conséquences sur le PIB. En effet, ce dernier pourrait chuter jusqu’à 5 points, en fonction de la propagation de la maladie dans le monde, ainsi que des réactions politiques et économiques. Une collaboration entre Pôle Emploi et le ministère du Travail a permis le lancement de « Mobilisation Emploi » le 2 avril, une plateforme qui répertorie les offres dans les secteurs essentiels pour répondre à la crise sanitaire. Il s’agit de métiers variés dans les domaines de la santé, de l’agriculture, de l’aide à domicile, des transports, de l’agroalimentaire, de l’énergie, de la logistique et des télécommunications. Après seulement une semaine, plus de 11 000 postes ont été proposés sur cette plateforme, dans le respect des restrictions liées à la protection des salariés contre le coronavirus. Si la baisse considérable du taux de chômage en 2019 est une conséquence des aides publiques via le CICE, on peut s’attendre à une année 2020 catastrophique pour l’emploi. De nombreuses prévisions font état d’un ralentissement de l’activité, mais cela n’impliquera pas nécessairement une baisse des créations d’emplois. En effet, selon les perspectives et compte tenu des adaptations réalisées par des organismes comme le Village de l’Emploi, les conséquences seront quelque peu mitigées.

Village emploi : une alliance pour s’adapter à la crise

Village emploi a développé de nombreuses collaborations avec des entreprises du secteur informatique. Citons par exemple la société Dcarte Engineering, prestataire de services informatiques, dont l’activité est basée sur l’accompagnement des clients dans la réalisation de projets informatiques, quels qu’ils soient. Pour cela, les consultants interviennent directement auprès des clients dans l’exécution du projet. C’est avec ce type de partenariat que le village de l’emploi a pu générer des centaines d’emplois. Une grande partie de cette collaboration permet désormais de faire face à la crise du covid-19. De son côté, Village Emploi s’est tourné vers Dcarte Engineering il y a 10 ans dans le but de monter en compétences, avec des experts-formateurs de haut niveau. Actuellement, la structure est confrontée à l’obligation de suspendre les formations en présentiel et recourt alors à la mise en place du système de télétravail. De son côté, Dcarte Engineering utilise le réseau de partenaires du Village de l’Emploi pour attirer de nouveaux clients. En tant qu’Entreprise de Services du Numérique (ESN), vous envoyez vos collaborateurs travailler sur des sites clients grands comptes. Mais les performances des missions sur site sont fortement compromises par les mesures de confinement. Heureusement, le Village de l’Emploi a une expérience qui permet aux salariés de s’adapter au niveau de la méthodologie de travail, dans ce contexte de crise. Bien entendu, il est recommandé à tous les salariés d’adopter la solution de télétravail. Cependant, si la plupart des tâches peuvent encore être effectuées à domicile (rédaction de documents, formation, correspondance, etc.), d’autres nécessitent une présence sur place, comme c’est le cas, par exemple, des installations de câblage informatique ou encore des épreuves du destin…

Innovation et créativité : pour sortir de la crise

Des experts au niveau du Village de l’Emploi sont rapidement intervenus pour redéployer les salariés d’ESN vers d’autres secteurs porteurs en cette période de crise sanitaire. En effet, alors que certaines organisations sont directement touchées par la crise du covid-19, d’autres se sont engagées à réajuster leurs opérations à la situation actuelle, comme c’est le cas du commerce électronique. En cette période cruciale, la logistique, le transport et l’agroalimentaire font partie de ceux qui investissent. Il est indéniable que de nombreux changements seront observés à la suite de cette crise. Les réflexions ne seront plus les mêmes, par exemple, par rapport à la délocalisation des usines en France. Cette tendance affectera également le domaine informatique, qui en deviendra même partie prenante. Dans peu de temps, le numérique sera présent dans tous les projets et occupera même une place privilégiée, tant dans la vie quotidienne que dans l’économie. La mutation numérique incite les entreprises à développer des alliances et des partenariats qui leur permettent de relever les défis futurs. Reprenant l’exemple de Village Emploi, le partenariat qu’il a progressivement construit avec Dcarte Engineering a permis à cette dernière de relever sereinement les défis. L’ETLS et les nouvelles technologies seront clé dans les systèmes d’information innovants qui sont lancés et l’entreprise mise dessus pour se renforcer. A lire les avis du Village de l’Emploi, dans ce contexte de crise, l’union et la solidarité nous portent à croire en un avenir plus serein, ancré dans la collaboration. Les secteurs stratégiques auront d’autant plus intérêt à réinvestir massivement que la sortie de crise approche.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.